Audit interne organisationnel - Psycholyon
279
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-279,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive
 

Audit interne organisationnel

Durée à définir selon la structure et les besoins identifiés

Public :

Ouvert à tous secteurs d’activité. Petites et moyennes entreprises, institutions, services internes.

Lieu :

Sur site.

Objectifs :

L’audit interne organisationnel permet de donner à une entreprise ou une institution, une assurance sur le degré de maîtrise de son organisation interne ; l’audit apporte ses conseils pour l’améliorer, et contribue à créer de la valeur ajoutée. Il aide cette entreprise ou institution à atteindre ses objectifs en évaluant, par une approche méthodique, ses processus de management, de contrôle des procédures, et de gouvernance d’entreprise, en faisant des propositions pour renforcer leur efficacité. L’audit interne organisationnel a ainsi vocation à porter sur l’ensemble des activités ou processus opérationnels et stratégiques de l’organisation. Il joue un rôle de contrôle et de conseil pour ses dirigeants, constitue un levier de performance et d’amélioration des processus.

L’identification des problématiques rencontrées peut provenir d’un manager ou de l’équipe dirigeante; elle concourt à la priorisation et à la planification des missions d’audit. Des missions « hors programme », se rattachant à des problèmes identifiés ou émergents, peuvent également être commanditées en cours d’exercice.

Conduite de la mission :

Le format d’une mission d’audit interne organisationnel peut varier en fonction de son objet et des attentes de la direction générale (conseil, appui, réorganisation, changements internes, relations inter services, relations clients, relations fournisseurs…), selon trois phases d’audit classique :

  • Phase de préparation : l’auditeur prépare sa mission en évaluant à partir des objectifs de l’activité auditée et de la documentation disponible les forces et faiblesses apparentes. Il construit ou prend connaissance du référentiel applicable (procédures, règlementation, bonnes pratiques, environnements…) relatif au thème de sa mission. Il décrit la stratégie de sa mission et notamment le protocole de l’audit qu’il devra déployer pour les mener à bien.
  • Phase de réalisation : l’auditeur met en place :
    • Entretiens,
    • envoi de questionnaires,
    • collecte de documents internes,
    • visites de sites.
  • Phase de synthèse : l’auditeur organise les éléments relevés selon un système de référencement tracé. Les principaux outils disponibles sont :
    • les comptes rendus d’entretiens validés par les audités,
    • les feuilles de travail qui matérialisent les travaux de l’auditeur,
    • des outils spécifiques à l’audit interne comme la Synthèse d’Analyse des Problèmes (S.A.P) qui expose chaque problème comme :
      • Constat ou observation,
      • Conséquence ou risque,
      • Analyse causale,
      • Recommandation : Dans le meilleur des cas, la recommandation est élaborée en collaboration avec l’entité qui aura la charge de la mettre en œuvre et fera l’objet d’un plan d’action dès la parution du rapport.
      • le rapport d’audit qui offre une vision synthétique des travaux de l’auditeur à la Direction générale de l’organisation.

Suivi des recommandations :

L’Audit Interne Organisationnel a la charge de s’assurer que les recommandations se traduisent par des plans d’action suivis par les entités concernées. Il est aussi possible de faire un suivi ponctuel pour observer la mise en application des nouveaux process de l’organisation auditée.

Quelle ville habitez-vous ? Saint Symphorien d’Ozon, Corbas, Vienne, Mions, Ternay